L'idée de travailler le bois plutôt qu'un autre matériau amène tout naturellement à envisager celui-ci comme une matière à part qui permet des possibilités que les autres n'ont pas. Or, actuellement le bois n'est utilisé souvent qu'à égalité avec des matériaux comme l'aluminium ou le pvc : le bois ne devient qu'un matériau de consommation supplémentaire.


Lorsque le bois était uniquement utilisé pour la réalisation d'objects courants, les hommes le travaillaient avec respect et amour, et surtout avec peu de moyens. Alors qu'à notre époque, paradoxalement, avec ses machines qui permettraient de gagner du temps et de la fatigue, on devrait pouvoir surpasser les créations anciennes, dans les faits le niveau de réalisation des constructions est en général bien inférieur à celui des temps passés, symptômes de notre époque pressée et tournée vers un futur bien terne, sans grande aspiration et surtout sans forme précise.


Notre projet ne se propose pas spécialement d'innover, ni de surpasser les créations passées. Le summum de la menuiserie a peut-être été atteint à l'époque de J. A. Roubo et L. Jamin, c'est à dire au XVIIIème siècle. Notre entreprise n'ira pas si loin, puisque l'on restera dans les formes sobres du moyen-âge ou de la menuiserie régionale. Néanmoins, dans la mesure du possible on cherchera à effectuer une activité intéressante et riche, en empruntant des formes du passé tout en utilisant les facilités modernes, sans que ces dernières ne s'imposent au détriment des premières.

 

 

Contact

 
index